• Journées d'études,

Théâtre et crise 2 : La crise politique et le théâtre contemporain italien

Publié le 22 septembre 2017 Mis à jour le 11 avril 2018
le 10 avril 2018

Le théâtre contemporain italien met en scène de manière politisée la crise qui habite le monde aujourd'hui










Une vague réactionnaire semble déferler sur le monde entier ; en politique, dans la presse, dans l'opinion publique on revient, sans se gêner outre-mesure, sur les valeurs fondamentales, sur les conquêtes sociales, sur la liberté d'expression. Les réseaux sociaux multiplient les opinions, véhiculent des idéologies dangereuses, malheureusement non révolues. Et l'«Ur-Fascisme» dont parlait Umberto Eco se glisse dans les mentalités, se déguise derrière des impératifs et des peurs, se fait porte-parole du mécontentement que la crise mondiale a engendré.
Le théâtre contemporain italien met en scène, encore une fois, sous une autre forme, plus politisée, cette crise qui nous entoure. Le fascisme fait son retour sur les planches, avec quelques textes intéressants et effrayants à la fois.
À partir de la pièce du jeune dramaturge Emanuele Aldrovandi, Allarmi !, mise en scène par Jean-Claude Bastos avec la Compagnie universitaire I Chiassosi et éditée dans la collection NouvellesScènes-Italien des PUM, chercheurs et spécialistes du théâtre tenteront d'analyser de quelle manière la scène peut parler des phénomènes de la société et lui donner des pistes de réflexion.

Invités à la journée d'études :

• Emanuele Aldrovandi, dramaturge
• Frédéric Sicamois, traducteur
• Jean-Claude Bastos, metteur en scène
• Antonella Capra, enseignante
• Giovanna Montermini, enseignante.
Partenaires :
PUM
La Fabrique / CiAM
I Chiassosi
Contact :
Antonella Capra :